Lingettes lavables, zéro déchet

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une préoccupation du moment : la réduction des déchets quotidiens.

J’étais bien convaincue que chacun pouvait faire un petit quelque chose pour moins consommer, moins jeter et moins gaspiller.

Beaucoup de gestes ont été pris dans notre vie de tous les jours, mais nous avons dû faire machine arrière quand la Mini a commencé à manger seule et à être autonome pour se débarbouiller après les repas.

Quel gâchis d’essuie-tout jetable à chaque fin de repas ! Plus l’angoisse de ne plus en avoir un dimanche. Bref, ça a duré en tout et pour tout le temps de vider deux rouleaux d’essuie-tout et je me suis décidée à coudre des petites lingettes débarbouillantes ré- utilisables et lavables !

Je ne vous ferai pas l’affront de mettre le tuto car c’est d’une simplicité déconcertante 😀

Les débarbouillettes sont cousues avec de la micro éponge de tencel, tout douce, toute bio (certifiée oeko tex). Pour la rigidité, j’ai utilisé du coton fleuri (style Liberty, trouvé chez Maison d’Ursule) dans un format 10×13, adapté à ses petites mimines.

Ne lavant pas mon linge tous les jours, j’en ai fabriqué 10 d’un coup afin de ne jamais tomber en panne sèche (haha, jeu de mot).

 

Depuis, on laisse le sopalin dans les rayons des magasins, la Mini se lave les mains et la bouche toute seule, et après 3 mois d’utilisation, elles sont comme neuves (lavées en machine à 30°C avec une lessive home made au savon de Marseille).

 

Dans un format plus petit, je m’étais déjà équipée en carré démaquillant, toujours home-made, bien sûr ! Cela doit bien faire un a

n que je les utilise et même si je remarque une légère usure (de la sécheresse dû aux lavages répétés), ils sont toujours autant efficaces. Exit les cotons à démaquiller aussi !

 

Et vous, quelles sont vos astuces pour réduire vos déchets au quotidien ?

J’ai testé les kits de broderies Rose Céladon

Hello world,

Toujours sur ma lancée des bonnes résolutions, je prends l’initiative de poster un 2e article en mai, sur ce blog. Et oui, pas obligé d’attendre le 1er janvier pour se donner des objectifs : c’est possible à chaque moment.

Je vais vous parler de ma toute dernière lubie : la broderie ! Cela faisait déjà quelque mois que j’avais envie de m’y mettre, sans oser franchir le pas. Innocemment, je pensais qu’il fallait investir dans beaucoup de matériel et surtout que ça allait être trop compliqué pour moi, n’en ayant jamais fait.

Et puis il y a un mois, j’ai découvert sur Instagram les kits de borderie Rose Céladon. Tous plus beaux les uns que les autres, aux motifs frais et léger. D’apparence pas si compliqué, de surcroît.

En prime, tout est fourni donc pas besoin d’aller chercher le matériel, trouver des avis sur internet pour savoir si tel ou tel fil correspond… Bref, un gain de temps non négligeable.

Alors j’ai décidé de m’offrir pour mon anniversaire les kits Sweet branches et Moon bloom.

 

Pour ceux que ça intéresse, vous pouvez les trouver ici.

Chaque kit contient :

  • Un tambour de 11 cm de diamètre
  • Un transfert magique
  • Une toile
  • Du fil assorti
  • Une aiguille
  • Un livret d’instruction
  • Une jolie carte avec le rendu final.

 

Le tout très bien emballé dans une jolie boite en carton

 

Alors j’avoue, de première impression, j’ai trouvé ça petit. Mais je ne critique pas, car j’ai un problème avec la visualisation des dimensions.

Le lundi 21 mai étant férié pour moi, c’était le moment idéal de me poser dans le jardin pendant la sieste de ma Minie.

Après avoir bien lu les instructions, rien ne m’a paru insurmontable : tout est très bien expliqué dans un langage adapté aux néophytes.

Alors on commence par le point envers et la magie opère : tout se fait bien, vite et si on se trompe une manip arrière est facilement réalisable pour rattraper l’erreur.

 

 

J’aime quand les projets prennent forme rapidement et ce fut le cas pour la broderie. Ce sentiment d’accomplissement est ce que je recherche dans le fait main.

En 2h, j’avais fini la broderie. En cas de doute, je suis allée sur la chaîne Youtube de Rose Céladon qui explique bien les points. Seul le point de nœud m’a posé souci. Malgré les explications, je n’ai pas réussi. Au bout de plusieurs essais, j’ai trouvé la technique : bien tendre le fil pour que le nœud touche le tissu.

Le résultat est vraiment très joli : je suis fière de moi ! Je vais le garder dans le tambour pour l’accrocher tel quel en guise de déco.

Vous l’aurez donc compris : je me suis mise à la broderie et j’ai adoré ! Tellement que je me suis inscrite à un atelier sur Rennes pour en apprendre davantage. Je réfléchi même à tenter la broderie sur des vêtements…

Bref que du positif pour cette première fois. Le seul petit bémol serait le prix : 26€ pour chaque kit. Au vu de la taille, je trouve que ça fait un peu cher. Je modulerai néanmoins mon avis (oui oui, je me module moi-même… Schizophrénie quand tu nous tiens !) en vous disant que comme nous ne brodons qu’un seul brin du fil à la fois, il nous en reste beaucoup à la fin : du quoi rebroder.

Et puis, donner de l’argent à une créatrice indépendante et française, ce n’est pas ce qui me dérange le plus !

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne journée !

 

Des bises.